Les chiens de guerre d’Hannibal

Hannibal n’a pas fait franchir les Alpes uniquement à des éléphants africains pour appuyer son armée : il y avait aussi des chiens dressés pour répondre à différentes missions au sein de cette armée redoutable.

Connu pour avoir fait traverser les Alpes à des éléphants africains en 217 avant J-C, Hannibal a aussi emmené des chiens dans ses expéditions militaires destinées à faire ployer Rome. Le chef carthaginois, qui déclencha la seconde guerre punique, fait comme il est d’usage à l’époque, marcher ses chiens de combat en tête de son armée.

Ce sont les fameux Molosses, arrachés à la garde des domaines (à l’attache la journée, ces chiens dissuasifs étaient lâchés la nuit dans les propriétés pour effrayer les prédateurs en tout genre) pour ouvrir la voie aux fantassins. La mine patibulaire, la babine retroussée et le collier hérissé de lames tranchantes, ils mettent en fuite ceux qui se retrouvent nez à nez avec ces apparitions sorties de l’enfer... Certains sont dressés à l’attaque et l’adversaire ne pèse pas lourd devant ces animaux habitués à tenir tête à un ours ou à une horde de loups. D’autres servent de messagers mais leur sort est funeste : on leur fait avaler des petits tubes de cuivre contenant les ordres et on les sacrifie pour les récupérer… Les impressionnants Mâtins Napolitains sont les descendants directs des Molosses de l’Antiquité.