Sidney et "son" chat

Comment Sidney, l'ennemi des chats, prit le chaton Faust sous son aile...

Sydney le chien et son chat FaustSidney est un croisé cocker/setter irlandais. Il a d'ailleurs tout de ce magnifique chien de chasse au pelage d'un rouge éclatant… sauf la ligne. Ses formes arrondies lui confèrent d'ailleurs plus de bonhomie que de dignité : c'est un animal très affectueux, mais absolument intraitable avec les chats.

Qui va à la chasse…

Volontiers fugueur, il enjambait la fenêtre du rez-de-chaussée où il habitait et s'en allait courir Paris : un jour, il trouva sa place prise par un Berger allemand sédentaire. Sidney refit sa vie chez Fanny qui avait toutes les qualités mais aussi un gros défaut : trois chats insolents.

Chacun de son côté

Le tranquille trois-pièces du 13è devint un champ de bataille. Du matin au soir, il fallait arbitrer courses-poursuites et batailles rangées. Sidney se prenait pour un terrier, continuellement aux trousses de la gent féline et les chats feulaient en lui appliquant de sévères coups de griffe sur la truffe. Il fallut les séparer, ouvrir précautionneusement les portes de communication, instaurer un tour pour les câlins.

Faust le candide

Jusqu'à l'arrivée d'un chaton intrépide, qui n'avait pas encore appris que les chiens parfois n'aiment pas les chats. Faust réussit à s'aventurer dans les quartiers de Sidney. Il prit ses grondements pour une invitation au jeu et alla secouer ses franges d'acajou. Surpris, Sidney laissa faire, puis, le trouvant drôle, joua avec lui et finit par le laisser faire sa sieste adossé contre lui.

Magnanime

Par égard pour Faust, il cessa de poursuivre les autres chats de la maison, sans jamais toutefois leur accorder son affection. Faut pas pousser quand même...